106920646

Interview

Propos recueillis et retranscris par Roch Serpagli pour Justlikehiphop.com

Peux tu commencer par te présenter ?
Hugo, membre du TSR Crew, Paris 18ème. Ca va faire une dizaine d’années que je rappe.

Quelles sont tes influences ? 
C’est une question qu’on me pose à chaque fois et à laquelle je suis incapable de répondre. Tout ce que j’ai écouté et aimé est susceptible de m’avoir influencer à un moment ou à un autre. Après je n’ai pas de référent absolu.

Tu as annoncé la sortie d’un maxiPiège à loup, peux tu nous en dire plus? 
C’est une bonne manière d’introduire le projet qui va arriver après. Ce maxi c’est l’occasion de montrer ce que ça peut donner en s’ouvrant à d’autres beatmakers dont j’apprécie le travail. Je pense que ça peut avoir une valeur ajoutée. Il n’y a aucune prod de moi sur le maxi. Hugotripest donc produit par I.N.C.H. et Piège à loup par Al’Tarba.

Piège à loup, c’est un style à part de ce que tu fais d’habitude …
Oui, le maxi n’est pas forcément représentatif de la couleur générale de l’album. Par exemple, Piège à loup, ne ressemble pas du tout au reste de l’album. Je ne me suis pas réorienté artistiquement, c’est juste que je trouve intéressant d’explorer de nouveaux trucs, voir d’autres délires. Et comme j’ai kiffé, j’ai décidé de le mettre en avant. Mais ça n’en fait pas l’ambassadeur de l’album pour autant.

Et l’album, tu peux en parler un peu ? Il est prévu pour 2012, c’est ça? 
Ouais il devrait arriver courant 2012. C’est pareil, on retrouvera différents beatmakers. Il ne devrait pas être très long. C’est dans la continuité de ce que j’ai fait avant. Mais il y a une évolution avec ces nouvelles personnes qui amènent leur patte. Donc ça va donner un album avec plus de touches, pas que du violon et du piano. Mais ça reste toujours du sample et des gros beats.

Y aura d’autres beatmakers à part Al’Tarba et I.N.C.H. ? 
Non. De manière générale, je n’aime pas trop travailler ailleurs qu’en famille. Que ce soit pour monter les clips, faire les pochettes – sauf pour les prises de voix et tout ce qui est pointu niveau son – je préfère travailler avec pas mal de gens que j’apprécie à la base donc déjà ça ferme pas mal de portes. Le but n’est pas non plus de faire un truc qui part dans tous les sens. Toutes les personnes qui bossent sur ce projet, elles ont les mêmes valeurs dans le son.

Mais tu vas quand même composer pour ton album? 
Oui la plupart des prods c’est moi qui vais les faire quand même. Pour l’instant, je n’ai pas encore le nombre de titres, c’est au feeling. Mais sur ce que j’ai enregistré, la moitié des prods sont soit d’Al’Tarba, soit d’I.N.C.H.. L’autre moitié c’est moi.

beaucoup d’égotrips, de punchlines. Est-ce que tu feras des morceaux à thème également ? 
Ouais là sur cet album j’ai voulu faire quelques thèmes parce que ça m’intéressait à la base comme un exercice. Mais au final, je trouve que le concept de punchline a tendance à s’user un peu et à être surutilisé. J’en ai moi-même abusé pendant pas mal de temps. Le fond a toujours été important pour moi. Mais là le fond va prendre plus d’importance par rapport à la forme. Avant j’étais très attaché à la technique. Maintenant je pense que ces outils sont indispensables, mais ce qui me parle le plus ce n’est pas la technique d’un mec, c’est ce qu’il dit. On va de plus en plus revenir au fond dans le rap parce que là, dans la forme, on tourne en rond. Tous les mecs qui s’y mettent ont compris la technique, la manière de se placer, ils savent ce que c’est qu’une mesure, une phase, une punchline, ils savent en faire. Mais je pense que comme aujourd’hui tout le monde en a fait, ce n’est plus vraiment une signature super efficace. Les comparaisons ça a eu son époque, maintenant tout le monde fait des «comme». Même si moi j’ai toujours signé mes textes avec plein de «comme», ben là y en aura peut-être un peu moins.

T’as des exemples de thèmes que tu as abordé ? 
J’ai fait un son qui explique en quelque sorte ce qui peut se passer dans la tête d’un jeune aujourd’hui par rapport à l’Histoire de France: la Guerre Mondiale, les Trentes Glorieuses, l’immigration qui a reconstruit le pays puis la place des enfants d’immigrés et leur sort. C’était l’époque du débat soulevé par Zemmour, on se posait beaucoup de questions sur l’immigration. En fait ce morceau est une manière de justifier que c’est pas dans les gênes mais c’est l’histoire du pays qui fait que la jeunesse issue de l’immigration peut avoir des raisons d’être énervée contre le pays. C’est pour aller plus loin que «Nique la police». Je voulais expliquer ce qu’il y a derrière, ce ne sont pas que des crises d’adolescence. Après j’ai abordé des thèmes classiques. Il y en a un dans la continuité de celle là. C’est calqué sur ce que j’ai vécu ces dernières années : le fait de ne pas trouver de taffe même si on a un diplôme. J’ai fait un son pour dire que ce n’est pas une question de détermination ou de motivation. Le son s’appelle Alors dites pas et la conclusion c’est « «dîtes pas qu’on est des branleurs parce que c’est vous qui mettez des bâtons dans les roues en réalité». Ce sont des sons où le fond prend plus d’importance que la forme. Après il y a un thème qui est récurent chez moi mais je ne peux pas faire autrement c’est Coma artificiel, un couplet de deux minutes sur la foncedé, le shit, le fait de boire, etc. Ce n’est ni un avis positif, ni un avis négatif, c’est juste une peinture sur ce thème là.

 

Tu voulais évoquer d’autres projets que ton album? 
Ouais y a plein de projets. Déjà Al’Tarba, tout ce qui est mise à jour de poste d’instrus c’est à guetter. Ensuite il va y avoir un projet auquel j’ai participé. Je ne suis pas fan de clips mais là j’ai participé pour rendre service. C’est un projet du Gouffre qui s’appelle Marche arrière, une mixtape de 69 titres, un des projets les plus ambitieux du rap français, quasiment produit que par Char et I.N.C.H., dans le ton des nineties.Les MC’s seront ceux de l’époque des mixtapes avec des Sheryo, tout ça, des MC’s plus récents comme moi. Chaque son sera clipé donc c’est un gros projet qui mérite qu’on en parle dès maintenant. Et big up à eux d’ailleurs.

Tu as un mot à ajouter pour les gens qui te suivent et les autres ? 
Ouais j’ai crée un Facebook officiel pour suivre mon actu, c’est un profil: Hugo Tsr Crew. Le TSR va enchaîner avec un projet qui est en cours d’élaboration. Je voudrais remercier tous les gens qui sont venus voir le TSR en concert parce que je n’ai pas le souvenir d’un seul concert qui était foireux. Peu importe la ville, c’est toujours une putain d’ambiance donc j’espère qu’ils continueront à venir. Je prépare quelques concerts, en Suisse notamment. Merci à tous ceux qui soutiennent le truc. Je voulais ajouter aussi qu’on est en auto-prod. Ceux qui veulent soutenir les projets futurs, c’est cool d’avoir acheter les projets précédents, ça m’aide à financer les prochains. Et puis pour ceux qui n’ont pas les moyens, merci pour les messages et puis téléchargez ça ne me pose aucun problème. L’essentiel c’est d’écouter.

 

Propos recueillis et retranscris par Roch Serpagli pour Justlikehiphop.com